L’économie bleue fournit plus de 3,5 million d’emplois en Europe

La part de l’économie bleue au sein de l’Union européenne (toutes les activités économiques liées aux océans, aux mers et aux zones côtières) augmente d’une manière constante, selon le premier rapport annuel de l’UE sur l’économie bleue publié en juin 2018 par la Direction générale des Affaires maritimes et de la Pêche de la Commission européenne (DG MARE). Selon la Commission européenne, l’économie bleue de l’UE représente un chiffre d’affaires de 566,2 milliards d’euros (2016), soit 3,5 millions d’emplois (1,6 % de l’emploi total de l’UE) et une valeur ajoutée brute de près de 174 milliards d’euros par an.

C’est la première fois qu’un tel rapport est produit et son objectif est de fournir un ensemble de données économiques visant à améliorer l’élaboration des politiques publiques, aider la recherche universitaire et orienter les investissements dans l’économie bleue. Préparé conjointement par le Centre commun de recherche et la Direction générale des affaires maritimes et de la pêche de la Commission européenne, le rapport dresse un bilan de la croissance réalisée dans les six secteurs traditionnels de l’économie bleue : l’extraction et la commercialisation des ressources biologiques marines, l’extraction marine du pétrole et du gaz naturel, le transport maritime, les activités portuaires, la construction navale et le tourisme côtier.

Il présente également les cinq secteurs maritimes innovants : l’énergie bleue (énergie éolienne et océanique en mer), l’aquaculture, le tourisme côtier et maritime, la biotechnologie bleue et l’exploitation des fonds marins.

Blue Innovation

Ajouter un commentaire