Une nouvelle zone océanique révèle l’existence de nouveaux organismes marine

Une équipe de scientifiques dirigée par l’océanologue Alan Jamieson a découvert une nouvelle zone océanique qu’ils ont proposé de nommer « zone rariphotique ». Selon l’article publié dans Nature Scientific Reports en mars 2018, cette nouvelle zone, mal éclairée par la lumière du soleil et se trouvant à une profondeur comprise entre 130 et 300 m, abrite une profusion d’espèces vivantes.

Les chercheurs ont identifié une centaine d’espèces nouvelles de poissons de récifs et des douzaines d’espèces d’algues dans la zone d’étude, près de l’île de Curaçao, dans la mer des Caraïbes. La découverte de la « zone rariphotique » s’inscrit dans un programme de recherche faisant appel aux scientifiques d’une quinzaine d’instituts de recherche différents et visant à étudier 40 000 spécimens et échantillons. Jusqu’à maintenant, la « zone rariphotique », qui se trouve juste après la zone mésophotique, était considérée comme inhabitée. Les scientifiques expliquent que ce changement est dû au bouleversement climatique qui oblige de nombreuses espèces à se réfugier dans les profondeurs de l’océan du fait réchauffement des eaux de surface et de la pollution des récifs coralliens.

Avec cette découverte, les chercheurs ont établi une nouvelle classification des zones fauniques des espaces coralliens : la zone altiphotique (de la surface à 40 m de profondeur), la zone mésophotique (de 40 à 130 m de profondeur), la zone rariphotique (de 130 à 300 m) et la zone bathyale (de 300 à 3 000 m de profondeur). Les résultats finaux de l’étude sont attendus fin 2018.

Blue Innovation

Ajouter un commentaire