Natick, le projet d’un data center sous-marin signé Microsoft

Depuis plusieurs mois, une équipe de Microsoft travaille sur la réalisation de la seconde phase du projet Natick, un data center sous-marin déployé avec succès au début du mois de juin 2018 au large de l’archipel des Orcades (Royaume-Uni). Il sera exploité à distance durant un an. Pour le design, la mise en œuvre, le déploiement et la maintenance de ce projet, Microsoft a choisi de collaborer avec l’entreprise française Naval Group spécialisée dans l’industrie navale et les énergies marines renouvelables.

Le data center sous-marin, d’une puissance équivalente à plusieurs milliers de PC individuels et offrant une capacité de stockage équivalant à près de cinq millions de films, est conçu pour rester immergé pendant cinq ans sans intervention directe. Il sera en activité pendant un an afin d’évaluer ses performances en conditions réelles d’utilisation. Le data center est installé dans un cylindre immergé inspiré des constructions sous-marines de Naval Group. Une base triangulaire (aussi appelée structure d’amarrage sous-marine) assure son positionnement au fond de l’océan. Un système d’échange air/eau permet de profiter de la température de l’environnement sous-marin pour refroidir le data center.

Selon Microsoft, ce projet permet de répondre au besoin de ses clients, car un data center offshore rapproche le « cloud » des populations, réduisant le délai de latence et améliorant la réactivité (la moitié de la population mondiale vit à moins de 200 km de la mer). De plus, l’installation sous-marine permet de réduire de près de 95 % les besoins énergétiques liés au refroidissement.

Blue Innovation

Ajouter un commentaire